mardi 25 décembre 2018

25. Noël en acrostiche


Nul ne saurait prévoir
Où s’inséreront ces figures
Entre quels vers, entre quels murs
Le facétieux fruit du hasard


Nuit d’angoisse et de grâce
Offrande du Ciel à la Terre
Émerveillement
Lumière


Ni orgue ni trompettes ni vin chaud
Oublier le tintamarre de la fiesta
Écouter simplement
L'enfant qui bouge ses petits doigts


Nuit radieuse enveloppée de mystère
Oracle annoncée aux hommes de ce monde
Emmanuel, Dieu vient habiter notre terre
L'Amour infini doucement nous inonde !


Nourrice insaisissable
Oasis d'une rencontre mystère
Éclatement de mes certitudes
Laminage de mon assise


Ne précipite rien
Offre ton âme
Entre l'âne et le bœuf
Le temps est Grâce


Ne demande pas
Où est-il ?
Emmanuel est son nom
Le Dieu d'amour avec nous


Nier l'évidence
Osons entrer dans la danse
Écrire sans nuance 
Libérée de tout suffisance


Nuit au plus noir de l’année 
Ouverture au moment du doute radical 
Enthousiasme ! L’étable est si petite
L’étranger est venu s’asseoir face au nouveau-né. Familier.


Nous nous tenons las et là
Ouvre les portes d’espérance
Éclaire nos chemins de confiance
Loué sois-tu, l’humble vivant là


Nuits humaines, quand donc ôterez-vous le fer de vos cuirasses,
Oublieuses de toutes vos guerres, nuits nues pour une promesse, et vous,
Enfances enfouies, deviendrez-vous aussi
Lumière ?


Notre fils
Ourlé de tendresse
Étreins-nous
Levant Amour


Nativité de l'Aube
Où chante la Vie
Espérance d'un Royaume
Lovée dans l'instant


Naître à ce qui vibre
Ouvrir l'enclos de lumière
Étreindre toute présence
Libérer les nuits d'angoisse